Accueil>Exposition photo "Faune sauvage" aux Thermes

Exposition photo "Faune sauvage" aux Thermes

Quand la faune sauvage s’invite aux Thermes

 

Face au succès de l’exposition photo paysagiste de Nicolas Gascard la saison dernière, le service culturel de la ville réitère l’initiative en invitant cette fois un photographe animalier de talent, Fabien Chenaux.

Du 14 mars au 19 novembre, venez découvrir des images de la faune sauvage pleines de sensibilité, de beauté et de respect pour le règne animal. Exposition gratuite, en libre accès aux horaires d’ouverture des Thermes.

Etant originaire de la région de La Côte, en Suisse au bord du Léman, il a grandi entre le Jura et les Alpes. Il a été, dès son plus jeune âge, un habitué des grands espaces. Passionné par les animaux, il a toujours eu l'envie insatiable de les comprendre et de les protéger.

Découvrez son portrait en quelques questions.

Comment réalisez-vous vos photos ?

La plupart de mes images sont réalisées en affût, après plusieurs repérages de l'endroit et des habitudes de l'animal que je désire observer/photographier. Selon l'espèce, le mélange approche/affût est une bonne solution. Evidemment le but est d'observer l'animal sans le déranger et sans changer ses habitudes. Lorsque ce dernier fuit (cela arrive malheureusement mais de moins en moins avec l'expérience) c'est un échec, quelle que soit l'image que l'on a obtenue.

 

Quelles sont les qualités selon vous pour être un bon photographe animalier ?

Selon moi le principal est d'être naturaliste avant d'être photographe. On peut être un bon photographe et un très mauvais photographe animalier.

Il faut dès le début être en accord avec ce principe, c'est la Nature qui décide. On peut se donner le maximum de chances en étant bien préparer mais finalement, on aura ce qu'elle est prête à nous offrir. Il faut donc beaucoup de patience, d'obstination et toujours y croire. C'est un vrai défi, après une série de sorties sans succès, que de garder la même envie et motivation pour la prochaine.

Il faut donc de très bonnes connaissances de l'espèce que l'on désire observer/photographier et avoir une éthique irréprochable. Autrement dit : avoir toujours conscience que ce qui pour nous est une sortie nature, pour l'animal c’est sa vie! Même un petit dérangement peut avoir de graves conséquences.

 

Quelle photo rêveriez-vous de réaliser ?

Je ne me suis jamais poser vraiment cette question et j'avoue avoir du mal à y répondre. Je ne dirais pas une photo dont je rêve mais des dizaines d'images que j'imagine à chaque sortie. Ce que j'aime avec cette activité, c’est l’inconnu. Car c'est la Nature qui décide de l'image, le tout est d'être prêt à la capter.

 

Parlez-nous de la série que vous allez présenter aux thermes

Les images présentées lors de cette exposition "D'âmes Nature" seront celles de la faune de "chez nous", du Jura aux Alpes, au fil des saisons. Renards, hermines, chouettes, cerfs et bien d'autres. Certains tableaux sont sous forme de portraits et d'autres laissent une grande place à leur environnement.

 

Quel regard portez-vous sur la nature ?

Je fais le choix artistique de révéler uniquement la beauté, la pureté et la douceur de la nature, car c'est ainsi que je la ressens et qu'elle vibre en moi. Il n'y a donc délibérément aucune trace humaine ou de violence naturelle dans mes prises de vue.

Les animaux ne sont pas là pour nous mais avec nous. Leur destin doit leur appartenir entièrement. Chacun d'entre eux a une personnalité, une âme. Ce sont ces âmes et leur vulnérabilité que je m’applique à capter et révéler, afin de sensibiliser sur l'importance de la protection de notre nature et d’éveiller les consciences sur le monde animal.

 

 

Flash Info