Le budget

 

 

Budget 2019 : Un budget en adéquation avec les ambitions de la commune : 25 millions d'euros donc plus de 25% en investissements

Le budget 2019 a été voté le 17 janvier 2019 par le conseil municipal. Il a été bâti sur les bases du rapport d'orientations budgétaires présenté en séance du 13 décembre 2018 et établi avec la volonté de :

- Poursuite du désendettement

- Maîtrise des dépenses

- De ne pas augmenter la fiscalité

- Poursuivre les projets engagés

RDV en mars 2019 pour découvrir le dossier budget de votre JVD de printemps qui vous expliquera plus en détails les orientations budgétaires de la commune.

 

Note brève et synthétique budget 2019

 

Budget 2018

Le budget 2018 a été voté le 16 janvier 2018 par le conseil municipal. Il a été bâti sur les bases du rapport d'orientations budgétaires présenté en séance du 13 décembre 2017.

 

Note brève et synthétique budget 2018

 

2017: Un budget construit dans l'intérêt des divonnais

Bien comprendre la situation des finances communales, c'est d'abord et avant tout bien analyser les circonstances dans lesquelles l'Etat place désormais les Communes.

Téléchargez le dossier budget du JVD n°117

 

Budget 2015

//////

Téléchargez le supplément du JVD n°109

Découvrez le dossier spécial budget sur le JVD n°109

////// 

 

Budget 2014

//////

Etape obligatoire avant le vote du budget, le débat d’orientation budgétaire a eût lieu lors de la séance du Conseil Municipal du 9 janvier dernier. La Ville a un temps d’avance, elle n’affiche aucun retard, ni dans la mise en place de l’aménagement des rythmes scolaires, ni dans la construction d’équipements, ni dans la constitution d’une réserve foncière. Elle n’aura donc pas de charge nouvelle et conséquente à financer.

//////


Archives 2013


//////

En 2013, la Ville de Divonne-les-Bains a décidé de s’orienter vers un budget maîtrisé, doté d’une politique ambitieuse d’investissement au service de la qualité de vie.

2013 est une année consacrée à l’investissement, au cours de laquelle plusieurs grands projets vont sortir de terre. Elle continuera cependant de financer ses politiques en gardant les mêmes taux de fiscalité qu’en 2012 malgré une baisse significative de la Compensation Franco genevoise (CFG) et une hausse des dépenses obligatoires. En effet, les différentes recettes de la ville se maintiennent, tout comme le prélèvement du produit des jeux.

Malgré de conséquents investissements, la Ville possède une pression fiscale peu élevée par rapport à la moyenne des communes de même taille. La capacité d’auto-financement de la Ville s’élève à 3 millions d’euros en 2012 ce qui lui permet de conserver une capacité de désendettement dans la norme. En dépit d’une situation économique favorable au niveau local, la Ville a veillé à prendre en compte le contexte national en inscrivant au budget des prévisions de recette à la baisse par rapport aux années précédentes. Une initiative permettant d’anticiper d’éventuelles mauvaises surprises.

Du côté des dépenses, la Ville devra faire face à une légère augmentation des charges de gestion courante. En effet, la croissance démographique entraîne le renforcement de certains services, notamment ceux liés à la petite enfance et à la jeunesse. Comme en 2012, élus et services ont conjugué leurs efforts lors de la préparation budgétaire afin d’aboutir à un budget prévisionnel limité et maîtrisé.

 

Présentation du budget

Budget 2013

 

Les projets

Principaux projets


//////
 

Flash Info