Le lac est le joyau de notre ville. Répondre aux besoins des habitants, offrir davantage d’activités aux Divonnais, préserver l’environnement naturel : c’est en ce sens qu’a été pensé le projet d’aménagement du Grand Lac.

Inscrit dans le programme politique de 2020 de la majorité municipale, l’aménagement naturel du lac et ses abords est une véritable priorité. Le lac est un atout pour les Divonnais, mais aussi pour l’attractivité touristique de la ville.

Il accueille un public multigénérationnel, mais il rencontre aujourd’hui des conflits d’usages : entre piétons et cyclistes, adeptes de sports de glisse et familles, mais aussi entre les utilisateurs du lac. Certaines installations sont vieillissantes (le mobilier urbain, installations sportives, aires de jeux) et certains espaces sont cloisonnés et limitent l’accès au lac. En ce sens, les élus ont travaillé sur l’élaboration d’un plan guide pour ainsi répondre à la question majeure : quel lac pour le Divonne du futur ?

« En premier lieu, nous avons réalisé une étude globale, explique Kevin Raufaste, conseiller municipal délégué au lac. L’idée était de définir l’image que l’on souhaite pour ce lieu dans les années à venir. »

En mai 2021, la ville de Divonne-les-Bains a retenu le groupement Base dans le cadre d’un marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage. « Il s’agit d’une mission d’accompagnement avec des urbanistes, des paysagistes, des architectes. Nous avons travaillé sur un projet d’aménagement global qui favorise la biodiversité », explique Base.

 Huit mois de travail ont été engagés pour définir le fonctionnement du site, le diagnostic et le plan guide. La concertation auprès des Divonnais, des utilisateurs et des acteurs économiques a été une partie intégrante dans la conception du projet (lire par ailleurs). Différents sites et espaces ont été recensés : des aires de jeux, un nouveau skatepark, une nouvelle base nautique, une nouvelle zone de baignade à l’image du schéma ci-contre.

 

Un projet créé par et pour les Divonnais !

La concertation a été une partie intégrante dans la conception du projet.

Du 20 février au 4 mars 2022, un questionnaire numérique a été soumis aux Divonnais. L’objectif était de recenser les utilisations et les désirs pour ce lieu emblématique de notre ville. 942 réponses ont été collectées. 79,7% des sondés habitent la commune.

« 74,4% du panel pratique les abords du lac au moins une fois par semaine, explique le conseiller Kevin Raufaste. Il s’agit d’une zone appréciée, mais beaucoup reconnaissent un besoin de développement et de modernisation.

Les personnes viennent avant tout pour se promener et pratiquer du sport dans un cadre naturel et calme. » Quatre besoins majeurs ressortent de ce questionnaire : plus de place pour la mobilité douce autour du lac en sites propres pour la sécurité de tous, un espace naturel plus conséquent, plus d’accès au lacet le développement des activités non motorisées.

Des espaces identifiés pour tous les besoins

Le travail de terrain mené par le groupement Base, les élus et les agents de la collectivité conduit à la création d’un plan guide. Ce dernier permet de donner une vision globale du lac. Il donne un cadre pour les futurs aménagements à réaliser.

La boucle du lac

« En premier lieu, il est question de la boucle du lac, insiste le conseiller délégué au lac, Kevin Raufaste. Sur la totalité du tour du lac, le constat est clair : nous avons 6 hectares d’enrobé. Nous avons la volonté de redonner place à la nature. » Pour cela, il a été imaginé de différencier les flux lents pour les piétons,des flux plus rapides pour les cyclistes et autres sports de glisse. La promenade plus lente permettra de s’approcher de l’eau et d’accéder à l’eau par des pontons ou des plateformes. La boucle sera largement plantée d’arbres. Les surfaces de bitume seront réduites pour favoriser des sols plus poreux en gravier ou en stabilisé. Les nombreux parkings seront aussi réorganisés et les sols en bitume disparaîtront pour une partie.

La base nautique

Une nouvelle base nautique prendra place dans le projet. « Après concertation avec les associations utilisatrices du lac, le constat est clair. Notre base nautique actuelle est vieillissante et limite son utilisation. » La nouvelle base sera localisée dans la partie nord, vers le marais des Bidonnes, du projet pour ouvrir les sports nautiques sur tout le lac.

Equipements sportifs et loisirs

« Il y a une vraie nécessité d’ouvrir le lac aux jeunes en créant des espaces sportifs et un nouveau skatepark. » De nouvelles aires de jeux sont également prévues dans le projet. D’une manière générale, les accès au lac seront développés avec de nouvelles zones de baignade.

L’ensemble du projet repose sur une vision du lac à long terme. Concernant le budget, l’investissement est de 500 000€ par an. La Ville est à la recherche de partenaires.

Si le diagnostic et les besoins sont aujourd’hui définis, une étude environnementale globale sera prochainement lancée pour un démarrage des travaux à l’horizon 2024.

Un skatepark plus moderne

Le skatepark, qui sera le premier nouvel équipement réalisé, fait l’objet d’une concertation complémentaire.

Dans un premier temps des rencontres avec des pratiquants confirmés et le conseil municipal des jeunes pour identifier les besoins ont été organisées. Un questionnaire a également été distribué auprès des utilisateurs. Le club de roller, Erage, ainsi que la Fédération Française de Roller et Skate ont aussi été sondés.

Des échanges ont enfin eu lieu avec des communes voisines possédant ce même type d’infrastructure.